28, chemin Ziryab - Alger 16000- Algérie +213660 30 36 86

Le Blog

Toute l'actu de L'hébergement web

Vulnérabilités de sécurité et 4 façons de protéger votre site WordPress

Vulnérabilités de sécurité et 4 façons de protéger votre site WordPress

Gérer un site WordPress hébergé par soi-même n'est pas aussi facile qu'on le dit, mais on peut le faire avec les bons outils et les bonnes connaissances.

Vous devez vous occuper des tâches d'hébergement, comme choisir un hébergeur et vous assurer que votre site se charge sans problème.

Vous devez ensuite concevoir le site, en utilisant des thèmes et des plugins de manière à garantir une expérience utilisateur positive.

Vous devez également créer et ajouter du contenu régulièrement. Il ne s'agit là que de quelques tâches de base dont doivent s'occuper de nombreux propriétaires, administrateurs et gestionnaires de sites. Malgré la quantité de travail requise, WordPress est un puissant CMS qui alimente 35 % des sites web dans le monde.

WordPress offre de nombreux avantages, parmi lesquels sa nature open source, l'énorme communauté de contributeurs et l'énorme marché dédié aux services et produits WordPress. La plate-forme elle-même est offerte gratuitement, et ce que vous devez payer est une autre infrastructure. Ce modèle permet aux entreprises de se développer à l'échelle, d'ajouter des fonctionnalités selon leurs besoins et de créer des sites web abordables mais puissants pour un large éventail d'objectifs.

Comme la plupart des sites web et des systèmes en ligne, WordPress est vulnérable aux attaques. Bien que WordPress soit doté de nombreuses fonctionnalités et capacités, il n'est pas doté de fonctions de sécurité intégrées. Vous devez installer des plugins, intégrer des outils de sécurité et effectuer une surveillance continue.

Dans cet article, vous apprendrez ce que sont les vulnérabilités de sécurité, et comment les attaquants les utilisent pour pirater les sites WordPress. Vous apprendrez également quelles sont les principales vulnérabilités de sécurité de WordPress, et comment protéger votre site WordPress contre elles.

 

Quelles sont les vulnérabilités en matière de sécurité et pourquoi vous devriez vous en préoccuper

Les vulnérabilités de sécurité sont des zones non protégées de votre site ou de son hébergeur que les attaquants peuvent exploiter pour voler vos données, modifier votre site ou causer d'autres dommages. Ces vulnérabilités existent souvent en raison de plugins non sécurisés que vous pouvez ajouter à votre site, d'un manque de contrôle sur les interactions des visiteurs, ou de l'incapacité à mettre régulièrement à jour les plugins.

Bien que vous puissiez penser que les attaquants n'ont aucun intérêt pour votre site, des attaques se produisent régulièrement sur tous les types de sites, quelle que soit leur taille ou leur trafic. En fait, les chercheurs de Wordfence ont découvert que plus de 90 000 attaques contre des sites WordPress se produisent chaque minute.

Les attaquants accordent de l'importance aux données que votre site contient et à l'accès des visiteurs à votre site. Par exemple, une attaque réussie peut permettre à un attaquant d'implanter un script malveillant sur votre site. Ensuite, lorsque les utilisateurs visitent votre site, ce script s'exécute et permet aux attaquants de voler les mots de passe des utilisateurs ou d'accéder a leur webcams.

 

Les principales vulnérabilités de sécurité de WordPress et comment les surmonter

Pour protéger votre site et vos visiteurs, il est utile de comprendre à quel type de vulnérabilités vous pouvez être exposé. Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des vulnérabilités les plus courantes auxquelles sont confrontés les propriétaires de sites et quelques suggestions sur la manière de gérer ces risques.

1. Connexions WordPress non sécurisées

Votre identifiant WordPress est une cible précieuse pour les attaquants car il permet d'accéder au tableau de bord d'administration de votre site. Si les attaquants peuvent accéder à vos identifiants de connexion, ils auront le contrôle total de votre site. Un mot de passe d'administration peu sûr ou faible permet aux attaquants d'y accéder facilement.

Les mots de passe faibles sont des mots de passe qui peuvent être facilement devinés ou découverts par des attaques de force brute. Les attaques de force brute sont des attaques qui essaient sans cesse différentes combinaisons de mots de passe et de noms d'utilisateur jusqu'à ce que l'accès soit obtenu. Ces attaques sont possibles parce que WordPress ne limite pas le nombre de tentatives de connexion qu'un attaquant peut faire.

Pour prévenir ces attaques, il est important de :

  • Utilisez un mot de passe sécurisé et changez-le régulièrement. Les mots de passe sécurisés sont généralement des mots de passe qui sont:
  • huit caractères ou plus et
  • une combinaison de lettres majuscules et minuscules, de chiffres et de caractères spéciaux

Le moyen le plus simple de vous assurer d'avoir un mot de passe sûr est d'utiliser un générateur de mots de passe tel que celui fourni dans les navigateurs Google Chrome.

  • Activer l'authentification à deux facteurs. L'authentification à deux facteurs exige que vous saisissiez correctement votre nom d'utilisateur et votre mot de passe. Un code est ensuite envoyé à votre adresse électronique ou à un appareil personnel, comme un téléphone portable. Une fois que vous avez fourni ce code, vous êtes autorisé à terminer la connexion à votre compte. L'authentification à deux facteurs peut contribuer à garantir que même si un pirate vole vos informations de connexion, il ne pourra pas accéder à votre compte.

2. Thèmes et plugins obsolètes

Tout thème, plugin ou application que vous ajoutez à votre site peut introduire des vulnérabilités. Si les attaquants découvrent ces vulnérabilités, ils peuvent exploiter ces points faibles pour accéder à votre site et à vos utilisateurs.

Après la sortie des plugins, des thèmes et des applications, les développeurs continuent souvent à travailler sur ces composants. Par exemple, en ajoutant de nouvelles fonctionnalités, en corrigeant des bogues ou en apportant des correctifs aux problèmes de sécurité. Si vous ne tenez pas vos différents composants à jour, vous passez à côté de ces améliorations et vous risquez de laisser des vulnérabilités exposées sur votre site.

Pour éviter cela, il est important que vous :

  • Gardez une trace des versions actuelles de vos composants et sachez que vous êtes au courant lorsque des vulnérabilités ont été signalées. Pour rester à jour, vous devez vérifier périodiquement s'il existe de nouvelles versions ou des correctifs. Si vous pouvez activer les mises à jour automatiques des composants, vous devriez le faire. L'hébergement WordPress de NETISWEB fournit des mises à jour automatiques de WordPress, ce qui permet de rester plus facilement à jour.

Si les mises à jour automatiques ne sont pas disponibles, vous devez utiliser une autre méthode pour vous alerter des menaces éventuelles. L'un des moyens consiste à surveiller une base de données de vulnérabilités. Les bases de données de vulnérabilité sont des listes de vulnérabilités connues et comprennent des informations sur les composants affectés et sur la manière de corriger la vulnérabilité. Ces bases de données peuvent vous aider à vous assurer que vous êtes au courant de toute vulnérabilité connue, qu'une mise à jour soit ou non disponible.

3. Autorisations WordPress incorrectes

Lorsque vous créez votre site WordPress, vous créez un compte administrateur, et vous pouvez également créer des comptes utilisateurs. Par exemple, si vous avez une équipe de personnes qui travaillent sur votre site ou si vous avez un service d'abonnement. Chacun de ces comptes se voit attribuer un ensemble d'autorisations qui déterminent ce qu'un utilisateur peut faire sur votre site.

Lorsque vous définissez ces autorisations, il est important que vous n'accordiez aux utilisateurs qu'autant de possibilités qu'ils en ont besoin. Par exemple, vous ne voulez pas que vos abonnés puissent éditer des messages ou que vos éditeurs puissent modifier les paramètres du site.

Les rôles dans WordPress sont les suivants, de la plus grande à la plus petite des permissions :

  • L'administrateur - peut contrôler entièrement votre site.
  • L'éditeur - peut modifier et publier les articles du site.
  • Les auteurs - peuvent modifier et publier leurs propres articles.
  • Contributeur - peut créer des projets d'articles.
  • L'abonné -ne peut modifier que son profil.

Pour vous assurer que vous attribuez correctement les autorisations, veillez à placer les utilisateurs dans le rôle le plus bas possible. Vous pouvez toujours changer leur rôle plus tard si vous trouvez que le rôle actuel n'est pas assez élevé. Cependant, il est difficile de réparer les dommages causés par les utilisateurs ayant des autorisations de haut niveau.

 

4. Gestion de votre site web sur HTTPS

Le protocole de transport hypertexte (HTTP) est la méthode utilisée pour connecter votre site au navigateur de votre utilisateur. Si l'adresse complète de votre site commence par http://, vous utilisez alors une connexion HTTP. Cette connexion est accessible à tout utilisateur et ne nécessite aucune authentification pour être utilisée.

Les connexions HTTP n'étant protégées en aucune façon, les pirates peuvent intercepter les demandes des utilisateurs qui visitent votre site. Par exemple, si un utilisateur clique sur un lien de votre page, une demande est envoyée à votre serveur web pour cette page. Si un attaquant intercepte et modifie cette demande, il peut envoyer votre utilisateur vers une page entièrement différente.

Pour empêcher les attaquants de manipuler les demandes des utilisateurs ou des serveurs :

  • Activez le HTTPS. HTTPS est une modification de HTTP qui comprend des fonctions de sécurité permettant de crypter ou de masquer les informations envoyées dans une requête. Ce cryptage empêche les attaquants de lire ou de modifier les données et garantit que seuls votre serveur web et le navigateur qui fait la demande y ont accès.

Le HTTPS est particulièrement important si vous gérez un site de commerce électronique. De nombreux utilisateurs ne veulent pas faire d'achats sur un site qui n'utilise pas le HTTPS parce qu'ils ne veulent pas risquer de se faire voler leur carte de crédit ou d'autres informations de paiement.

 

Conclusion

En termes simples, les vulnérabilités sont tout ce que les pirates peuvent utiliser pour s'introduire sur votre site. Il existe deux types de vulnérabilités : celles créées par des utilisateurs autorisés (comme les propriétaires et les utilisateurs du site) et celles créées par des utilisateurs non autorisés (comme les pirates).

Les vulnérabilités créées par les utilisateurs autorisés sont des erreurs typiques telles que des erreurs de code, des plugins mal configurés, des thèmes non sécurisés, une authentification faible, etc. Lorsque les pirates créent des vulnérabilités, ils utilisent des techniques qui leur permettent d'injecter du code malveillant dans votre site ou d'écouter vos communications.

Parmi les principales vulnérabilités de sécurité de WordPress, citons les connexions non sécurisées à WordPress, les thèmes et plugins obsolètes, les autorisations incorrectes et l'utilisation de HTTP au lieu de HTTPS. La mauvaise nouvelle est qu'il existe des centaines et des milliers de vulnérabilités, car l'erreur humaine est un fait et les pirates informatiques piratent toujours. La bonne nouvelle est que vous pouvez éviter de nombreux problèmes en suivant les pratiques mentionnées ci-dessus.

Pour en savoir plus sur le CMS WordPress, l'hébergement et les fonctionnalités de WordPress, consultez régulièrement notre blog.

 

 

(0 Votes)

Djamel Kherbi

Fondateur de NETISWEB Djamel a une longue carrière dans le domaine de l'hébergement web, passionner par l'informatique et les nouvelles technologies, c'est avec passion qu'il gère son entreprise créer en 2016.

logo netis bottom

Adresse: 28 chemin Ziryab, Alger

Email: contact@netisweb.co